Asie Oman Proche et Moyen Orient

Séjour à Oman – 2013

Le voyage décrit ci-dessous fut réalisé entre le 21 et le 30 avril 2013. Marisol avait 35 ans, Ana-Laura 8 mois et moi-même 36 ans. Lors de celui-ci, nous avons découvert les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et Oman. Episode 3 : Oman.

Oman. Un pays dont je ne connaissais honnêtement pas grand chose avant d’y aller.

Je me revois, quelques semaines avant de partir, à me demander avec Marisol où aller autour des Emirats. Au-delà d’un passage en Arabie Saoudite qui me disait bien, ma préférence aller vers le Yemen dont les images vues ici et là m’ont fascinées. Le Manhattan des sables fait notamment partie de ces lieux magiques que j’aimerais découvrir un jour dans ma vie. Mais voilà, je ne suis plus seul à décider où aller selon mon bon vouloir. En 2013, je devais penser à 3 et penser sécurité et la sécurité au Yemen, elle est malheureusement mise à mal. Oman, sa voisine, fera l’affaire, d’autant plus qu’une cousine éloignée de Marisol y vit et que ce sera l’occasion de la voir.

« Welcome to Oman« . A notre arrivée à Mascate, la capitale, un grand soleil nous attend. Je regarde de suite avec intérêt l’habit traditionnel omanais, bien distinct de celui des émirats et de celui d’Arabie Saoudite : Pour les hommes, un petit chapeau sur la tête me rappelant la mode indonésienne ou tadjik avec un vêtement ample généralement blanc, à l’inverse des femmes vêtues de noir.

Oman est un pays moins conservateur que ses voisins du Yemen ou que l’Arabie Saoudite. Il n’en demeure un pays musulman où les mosquées se succèdent régulièrement les unes aux autres dans la capitale. Oman dispose cependant d’une particularité : l’Islam est ici ni à majorité chiite, ni sunnite comme tous les autres pays musulmans… mais ibadite, une branche de l’Islam souvent rapprochée du Kharidjisme.

Nous découvrons la ville de Mascate, dont la particularité est d’être construite tout en longueur, le long d’une grande corniche d’une vingtaine de kilomètres. Soyons honnêtes : la ville n’a rien d’extraordinaire mais Marisol et moi la trouvons tout de même plutôt charmante, notamment son port, son marché et ses magnifiques mosquées, notamment la Grande Mosquée du Sultan Qabus, le grand manitou du pays. Quelques photos ci-dessous.

Grande mosquée à Mascate
Quartier de Mascate
Dans la grande mosquée du sultan
Dans la grande mosquée du sultan
Le drapeau d’Oman au marché de Mascate
Marché de Mascate
Le chapeau traditionnel
Ana-Laura fait fureur auprès des locaux
Ana-Laura avec son nouvel ami
Devant le port de Mascate
L’université de Mascate
Mascate
Le Sultan, dont le portrait est un peu partout
Marisol devant la grande mosquée

Pays comptant environ 2,5 millions d’habitants, Oman est relativement riche grâce, comme ses voisins, à ses ressources naturelles, principalement le pétrole. Ses routes sont en parfait état, ses bâtiments publics particulièrement massifs et impressionnants.

Bâtiment public
Bâtiments du gouvernement
L’entrée du quartier de l’administration
Les routes sont d’excellente qualité

Nous logeons à Mascate chez Isabelita et Juan-David, un couple de panaméens habitant Oman depuis 4 ans. Juan-David est pilote pour la compagnie Oman air. Isabelita est quant à elle femme au foyer aimant passer du temps avec la communauté latine de Mascate. Ils vivent dans un quartier aisé de la capitale où se retrouvent nombre d’expats.  Au-delà de jouer le rôle de guide dans la capitale, ils nous font également découvrir les alentours de la capitale, nous amenant jusqu’au « barr al jissah resort », un hôtel 5 étoiles situé à une trentaine de kilomètres de Mascate en suivant le bord de mer. Cette courte visite nous donne ainsi un aperçu du type de décor que propose le reste du pays, très désertique.

Décor désertique dans l’intérieur du pays
Avec les cousins de Marisol dans l’hôtel 5 étoiles où nous sommes passés
Joli décor de bord de mer à Oman
Décor de bord de mer à Oman

Notre séjour à Oman fut assez court. Ces 4 jours passés dans ce pays n’étaient qu’un petit coup d’œil nous permettant d’en savoir un peu plus sur ce pays mais il est évident que ce n’était guère plus. Nous avons pu avoir quelques échanges basiques avec la population locale nous permettant d’avoir quelques informations sur leur mode de vie et sur le sultan. Je ne sais pas si je reviendrai un jour dans ce pays, ce n’est pas forcément une priorité, mais j’étais content d’en découvrir l’essence.

En discussion avec les locaux à l’extérieur du marché de Mascate

 

Add Comment

Click here to post a comment

Restons en contact !

  • widgetfb.jpg
twitterlinkedinyoutubeinstagramtwitterlinkedinyoutubeinstagram

TWAM

  • widget2bis.jpg

Des réductions

  • widget3.jpg

Recevez la newsletter trimestrielle !