Aspects pratiques

Aspects pratiques 3 : La santé

Ne jamais prendre la santé à la légère !

Rester en bonne santé, malgré des conditions de vie parfois précaires, fut une préoccupation constante au tout au long de mon parcours.

Pour cela, j’ai cherché, cinq années durant, à garder une bonne hygiène de vie, mangeant équilibré et restant le plus propre possible.

Outre le fait d’avoir une trousse de survie bien fournie, j’avais pris avant mon départ un certain nombre de précautions parmi lesquels les vaccins.

Suivant les conseils de ma mère et de l’Institut d’hygiène service vaccinations de Strasbourg (03-90-24-38-39), j’ai quitté l’Alsace avec la liste suivante :

Vaccin Prix en Euros* Remarques
Fièvre jaune 31 valable 10 ans
Méningite / Menomune 40 valable 4 ans
Diphtérie-Tétanos-Polio (Revaxis) 12,20 (remboursé S.S.) déjà fait
Hépatite A (Avaxim) 40,50 valable 1 an pour rappel puis 10 ans
Hépatite B (Gen Hevac B) 20,50 (remboursé S.S.) déjà fait
Typhoïde (Typhim VI) 27 petites courbatures le soir du vaccin
Rage (Antirabbique) 40,74 x 3 = 122,22 3 piqûres à J0, J8 et J30. Rappel dans 1 an puis valable 2 ans
Encéphalite japonaise (Jevax) 55 x 3 = 165 3 piqûres à J0, J8, et J30 valable 2 ans

Soit un total payé de : 31 + 40 + 40,5 + 27 + 122,22 + 165 = 425,72 Euros

Il est difficile de dire après coup si tant de vaccins étaient vraiment nécessaires. Sans doute que celles de l’encéphalite Japonaise (qui n’était plus valable au moment où je suis arrivé en Asie) et de la rage furent de trop mais je ne peux que conseiller au voyageur en partance de bien s’armer contre les maladies. Il serait tout de même dommage de mettre une fin précoce à une belle aventure…

La maladie la plus embêtante pour le voyageur est sans aucun doute le paludisme (malaria). Malheureusement, il n’existe à ce jour aucun vaccin pour s’en protéger, seuls des comprimés à prendre plusieurs semaines avant et après permettent de réduire les risques.

moustiquesAu début de mon parcours, j’avais fait le choix d’acheter ces comprimés mais les témoignages d’un certain nombre de voyageurs, me faisant part de leur expérience personnelle d’effets secondaires indésirables. m’ont dissuadé à les utiliser. Fort heureusement, aucun moustique n’est venu m’apporter la moindre maladie pendant ce tour du monde (j’ai cependant attrapé la dengue lors d’une mission pour Peace and Sport en Colombie fin 2008).

Moins important mais plus confortable, j’ai décidé avant mon départ de me faire opérer de la myopie afin de ne pas avoir à transporter de lentilles pendant mon voyage. Coût de l’opération : 1520 Euros pour un plaisir indescriptible de ne plus avoir de problème de vue.

* à l’Institut d’hygiène de Strasbourg au 31/12/2002

About the author

Ludovic Hubler

Add Comment

Click here to post a comment